Poutine empêtré

Quand Vladimir Poutine a annoncé, le 24 septembre 2011, qu’il reprendrait le poste de président en mars 2012 pour six ans, et peut-être douze ans, les Russes ont entendu : Poutine pour toujours ! Loin de les rassurer, cette perspective d’un immobilisme à l’infini les a réveillés. Poutine avait certes assuré la stabilité et un meilleur niveau de vie pendant quelques années fastes, mais il était devenu depuis 2009 l’homme de la stagnation (zastoï) et de la corruption…
Cliquez ici pour lire l’article

Esprit Janvier 2012

Comments are closed.

Blogroll